Home
Ar | En
Cialis Professional Tadalafil Eli 20mg Generisk Levitra 20mg Kamagra Smaksatta kamagra 100mg Viagra Generisk Levitra Generisk Levitra Original Tadalafil Eli 20mg Kamagra 100mg Viagra Kapslar Viagra Generisk Levitra Generisk Tadlafil Propecia Generisk Kamagra oral jelly 100mg Levitra 20mg Cialis Soft Kamagra 100mg Viagra Original Kamagra 100mg Generisk viagra 100mg kamagra Oral Jelly Kamagra 100mg Viagra Kamagra Levitra Lovegra 100mg Priligy Levitra Oral Jelly Levitra Professional KAMAGRA FIZZY 100 mg Brustabletter

prada shoes peuterey uk cheap vibram five fingers uk mont blanc pens cheap hollister uk cheap air jordans uk hollister outlet uk gucci belt uk air jordan uk cheap new balance trainers uk parajumpers uk cheap air max 90 prada shoes uk gucci belt cheap nike air max 90 cheap new balance trainers vibram five fingers uk cheap mont blanc pens peuterey sale


Facebook

La Parole te fait signe

Bookmark and Share
 

 

  Un Amour, un amour déraisonnable

Il était une fois un père et deux fils
Le père aimait ses deux fils

d'un amour incommensurable
Mais l'un d'eux
Le plus jeune voulait vivre sa vie
Partir au loin
Là où ses rêves l'avaient conduit combien de fois
Là où il imaginait le monde meilleur que chez lui
Plus beau, plus vaste

plus libre que la discipline paternelle
Il voulait faire son expérience
Partir par de grands chemins
Faire de belles rencontres
Vivre de grandes aventures
Vivre sa vie à fond la caisse
Il voulait libérer ses énergies tant retenues
Il voulait donner libre cours

à ses démons intérieurs…

«Mon père je pars»

La mort dans l'âme
Et à cause de son amour respectueux

de la liberté de son fils
Le père le laisse partir

puisqu'il en avait déjà l'âge
« Il lui donne sa part d'héritage »
Et le voit partir d'un pas léger et hâtif
Sans même se retourner
Tant il était pris par ses rêves
Épris de ses chimères.

« Enfin libre, je suis libre…
Je peux faire ce que je veux
Comme je veux, quand je veux…
Plus de tutelle paternelle
Plus de discipline
Finie la rigueur, les exigences
Fini la dignité…
A moi donc les filles et les beuveries
À moi l'ébriété et les griseries
À moi l'insouciance,
À moi le grand air
L'air des grandes villes
Là où pas de limites
Pas de gendarmes secrets,
Pas de non, pas de maîtrise
Là où il est interdit d'interdire
À moi la vie, l'alcool, la drogue
À moi... à moi… »


Mais la roue a tourné
Et la cassette s'est épuisée
Et la guerre a éclaté
Et la faim a touché le ventre
Et la soif a brûlé la langue
Et les amitiés factices se sont envolées
Et la solitude a frappé et la misère a mordu…

Adieu rêves illusoires et chimères éphémères !
Bonjour réalité !

Enfin, « il rentre en lui-même »
Enfin il se réveille de ses rêves

transformés en cendres
Il se réveille avec un arrière goût d'amertume
D'humiliation, de culpabilité, d'envie…
Mais il se réveille quand même
Comme dans un sursaut de reste de vie
Et se dit : « combien d'ouvriers de mon père

ont du pain de restes
Tandis que moi, ici, je meurs de faim !
Je vais aller vers mon père »
Je vais aller vers mon père…
Je lui dirai…

Et il se met en marche
Et il se met à ruminer son conciliabule
Il s'encourage en se la répétant avec ce qu'il lui reste de force fuyante
Tout le long de cette longue route

qui le sépare de la maison du père…
Il se met en marche vers son père…
A-t-il d'autres alternatives …
Il préfère de loin affronter un père

bafoué, délaissé, oublié
Que sa misère monstrueuse, sa mort inéluctable…
Et il se met en route et le SALUT aussi…
Son initiative ne sera pas vaine…
Oh combien sera-t-elle dépassée
Puisque encore loin
Accourt à sa rencontre un père assoiffé de son fils
Languissant d'amour
Débordant de tendresse
« Comme il était encore loin, son père l'aperçoit »
Et ses entrailles ne font qu'un tour.
Il accourt et se jette longuement à son cou
Le couvrant de baisers endigués

par l'absence et l'éloignement…
Enfin mon fils est là et cela suffit…
Il est de retour et cela comble mon cœur…
Il était perdu et le voilà retrouvé
Il était mort et le voilà vivant …
se dit-il.

Aux serviteurs il donne ses ordres
Vite, manteau, sandales, anneau…
Vite dressez la table
Immolez le veau gras
Préparez le festin des grands jours…
Et festoyons
Car mon fils, mon fils que voici…
Il était perdu, il était mort
Il est rentré, il est vivant…


Sur ces entrefaites,
Le fils aîné est rentré des champs…
Que voit-il, qu'entend-il ?
Que signifie tout ce cirque ?
Qu'y a-t-il qui vaille toutes ses réjouissances ?
Et la moutarde lui monte au nez
Il voit rouge et s'apprête à redresser la situation
Et si père était devenu gâteux et s'il déraisonnait…

Oui en effet l'amour est déraisonnable…
Sa logique n'en est point une
Non mon fils, je ne suis pas gâteux
Mais suis bien déraisonnable
À cause de mon amour,
À cause de mon cœur

dont chacun a sa part et chacun l'a tout entier
Peux-tu comprendre ?
Vas-tu comprendre ?
Tu comprendras
Quand tu auras à ton tour deux fils…
Viens maintenant et
Réjouis-toi avec moi, avec ton frère…
C'est le temps des grandes retrouvailles…
Ne le gâchons pas

par des spéculations chiches et mesquines
Ouvre ton cœur
Élargis l'espace de ta tente et
Sois digne du nom que tu portes

Mon fils… !


Sr. Marie-Antoinette Saadé - SFM

    

 

  

 


 

 

 

 

Prions ensemble

Prions:   


Chrétiens d’Afrique, témoins de la paix : "Pour les chrétiens d’Afrique afin qu’ils rendent un témoignage prophétique de réconciliation, de justice et de paix, en prenant pour modèle Jésus Miséricordieux."


                                            

Watch back to the modern, watch rolex replica modification and car modification is different, watch this object is too small, and too fine, whenever breitling replica the internal movement caused some subtle damage, may replica watches uk affect the quality of the entire watch, so the swiss replica watches comparison High, and very energy consumption, modification of the watch very few people.
© 2004 - 2013 - SainteFamille.org - Designed & Developed By ProInns
Dernière date de mise à jour: 19/09/2017