A toi qui cherches ton chemin
Suis ton cœur

Ecoute … si Dieu t’appelle… 

Si Dieu t’appelle à la vie religieuse, n’hésite pas à y croire ni à y consentir de tout ton cœur, même si par la suite, tu auras besoin de temps et de maturité pour y être confirmé. Choisis de faire confiance au Seigneur en acceptant de t’embarquer dans cette aventure. 
En choisissant la vie religieuse, tu adopterasle mode de vie du Christ par les conseils évangéliques .Cela signifie que pour toi les valeurs de ce monde ne sont pas nécessairement les valeurs ultimes de la vraie vie.Par ce choix, tu reconnaîtras qu’il existe une autre voie, une voie évangélique pour vivre autrement, pour vivre pleinement. Tu pourras alors foncer dans cette voie, si l’amour du Christ te motive ette séduit. Il te donnera le courage de faire le premier pas et de t’engager dans cette voie royale, si c’est bien Lui qui t’invite à sa suite. Alors,ne crains pas…

Viens à l’écart …

Si tu sens que tu es appelé à la vie religieuse, ne bouche pas tes oreilles. C’est le Christ en personne qui te convie à te retirer de ce monde pour un temps, le temps du noviciat, temps de retirement, de coupure, de rupture d’avec le monde. Comme pour ses disciples , il te prendra avec lui « derrière le désert », pour mieux te faire entrer dans l’intimité et le mystère de sa personne. Ainsi pourras-tu mieux vérifier et sonder les profondeurs de cette vocation. 
Le temps du noviciat est conçu comme une vie en retrait avec le Maître, loin du bruit et du mouvement étourdissants du monde… afin que tu aies suffisamment de recul pour apprendre à te connaître et pour examiner, dans le silence et la sérénité nécessaires, le vrai désir de ton cœur.
Il s’agit pour toi d’établir une distance spatiale, temporelle et psychologique avec ta vie d’avant. Cette distance pourrait et devrait t’aider à créer une autre distance plus profonde, à faire le passage obligé d’une mentalité à une autre. Te convertir à l’Evangile, à la mentalité du Christ, est une opération toute empreinte de radicalité et de don de soi par amour pour Celui qui est l’Amour. 
La distance spatio-temporelle et psychologique, accompagnée d’une initiation à la pédagogie de l’Esprit Saint, te préparera à accueillir une nouvelle façon d’être et de penser, celle de l’Evangile. Ce choix nouveau impliquera une spiritualité et une forme d’esprit, un enracinement et une ouvertureprofonde. Ce sera tout l’éclat de l’expérience spirituelle -dans l’Esprit, de l’Esprit, par l’Esprit- que tu seras conduit à vivre, une expérience forte, personnelle et personnalisée dans la proximité du Christ. Cette expérience te transformera et te convertira progressivement pour te rendre encore plus beau. Tu diras alors avec le psalmiste : « Merveille que je suis, merveille que tes œuvres » Ps 139 (138), 14.

Comme un arbre planté près des cours d’eau…
Si Dieu t’appelle à la vie religieuse, il t’invitera incessamment à vivre dans son intimité, en sa compagnie, en tout temps, en toutelieu. C’est l’essence et le sens même de cette vocation. Tu seras appelé à développer en toi la dimension contemplative, celle de « Marie au pied du Maître » avant celle de la « Marthe affairée » fût-ce pour le Maître lui-même. Jésus te demandera avant toute chose d’entrer en relation intime avec lui. Le secret de ta vocation originelle sera d’être semblable à cet arbre du premier Psaume dont les racines sont profondément enfouies dans la bonne terre fertile, repue d’eau. Quelle eau ? l’eau bonne, douce et toujours nouvelle, l’eau de l’amour qui ne tarit jamais, l’eau de la fidélité de Dieu le Père, l’eau du côté ouvert du Christ en croix, l’eau du jaillissement de l’Esprit Saint. 
Tu seras appelé à te former lentement, sûrement, quotidiennement, à l’école du Maître, en te mettant à l’écoute de sa Parole, à la compréhension de ses gestes, à la contemplation de sa face. Tu seras appelé à entrer dans son secret, à lier ton destin au sien, à te laisser séduire par son regard et par sa présence aimante et appelante.

La vocation de la religieuse est semblable à ce grain tombé en terre. Car avant que l’arbre ne devienne un arbre aux fruits juteux, au feuillage vert, il n’était qu’un simple grain ayant grandir par les soins d’un maître jardinier. Dès que ce grain est jeté dans la bonne terre, il est reçu, accueilli, couvé et aimé par cette terre.Là, loin du monde, loin des regards indiscrets, commence pour lui un long chemin de croissance. Progressivement la nouvelle vie qui gît en son sein, se meut, déchire l’écorce devenue étroite, perce au grand jour, se déploie et s’épanouit jusqu’à sa pleine mesure.

Prends soin de tes racines
Prends soin de tes racines humaines

Si Dieu t’appelle à la vie religieuse, tu te retireras pour mieux te connaître, non pas par introspection mais à la lumière de l’Esprit Saint. Le noviciat est le temps de la lecture et de la relecture de ta vie personnelle, de ton histoire, de tes capacités et de tes limites… une découverte de toi-même que tu es invité à faire dans la vérité et sous le regard lumineux deJésus et de sa Parole.
Tu seras aidé à établir les frontières et les repères à l’intérieur de toi-même. Tuapprendras à apprendre, à savoir faire des choix, à te prendre en charge, à te dire non,à développer ton esprit, tes aptitudes et tes talents, à creuser en profondeur,à élargir ton espace intérieurplutôt que de t’étaler en surface et de t’éparpiller indéfiniment, à croître en sagesse et en grâce tout comme en âge, c’est ainsi que se bâtit la personne consacrée.

Te responsabiliser sera le premier service qu’on puisse te rendre. Tu engageras ainsi ta propre liberté, et tu assumeras le processus de ta propre croissance. Il s’agit de t’aiderà te voir en toute vérité, à voir tes hésitations, tes reculs et tes avancées avec réalisme et ouverture.

Il est bien vrai que cela suppose un vrai discernement pour réexaminer sans cesse « la rectitude de tes intentions ». Certaines qualités humaines te seront essentielles : humaniser l’humain en toi, avoir la maturité de ton âge, avoir un bon jugement, du bon sens, avoir l’intelligence de la vie, apprendre de tes propres expériences etapprendre toujours.

Former ton esprit et ton intelligence sera une nécessité dans le monde d’aujourd’hui. La solidité de ta personne découlera entre autres de la solidité de ta formation intellectuelle. La formation de l’esprit relève,à la fois,de l’ordonnance de la pensée, de l’agencement du raisonnement et de la rigueur du verbe. Ce sera une forme d’ascèse qui te conduira à la sainteté de l’intelligence puisque la sainteté purifie, dépouille et transcende l’être tout entier en le conduisant à l’essentiel …

Enracine-toidans la Parole de Dieu, dans le Christ
Si tu acceptes de suivre ton cœur en suivant le Christ, le noviciat serapour toi le temps de la découverte de la personne de Jésus, de sa Parole forte et interpellante ; car « on apprend le cœur de Dieu dans la Parole de Dieu », disaient les Pères. La Parole de Dieu seraton amie intime, ta nourriture, ton breuvage, ton chemin, ta vérité etta vie. l’Evangilesera ton miroir, ton compagnon et le modèle qui te guidera au quotidien. La Lectio Divinarégulière, par l’oraison, la liturgie et l’étude des Ecritures,sera le délice de tes jours.

Laisse-toi guider
Si tu acceptes de te laisser guider, l’accompagnement spirituel sera le lieu privilégié où tu te verras grandir. Ce sera un moment précieux où tu feras l’effort de TE dire devant quelqu’un, de formuler avec des paroles compréhensibles ce qui se meut à l’intérieur de toi-même, ce qui est en gestation et ce qui est déjà clarifié. Cette parole-là te sera bénéfique à bien des égards : accepter de te référer à quelqu’un d’autre qu’à toi-même, réaliser que tu n’es pas ton unique maître, ne pas vivre dans le repli surtoi ou bien dans la suffisance, avoir l’humilité de consulter, de demander conseil, de soumettre ton raisonnement, tes décisions, tes désirs, tout cela en t’entretenant avecun plus grand que toi-même. En acceptant de te laisser initierà l’accompagnement, dete laisser grandir sous le regard d’un maître spirituel, d’un accompagnateur, ou d’une accompagnatrice, tu te donneras les moyens de te connaître réellement. Car l’accompagnement sera le lieu de l’objectivation, de la vérification et de l’authentification de ton vécu, de tes expériences humaines et spirituelles.

Enracine-toi dans ta famille ecclésiale et spirituelle
Si Dieu t’appelle à la vie religieuse, le noviciat sera pour toi le temps de la découverte de l’appartenance ecclésiale par le biais de la communauté, de la liturgie et de l’Institut. Ce sera une appartenance filiale et militante de par les deux sacrements du Baptême et de la Confirmation que tu as déjà reçus. Ce sera le lieu où tu apprendras à connaître, à goûter et à aimer les richesses de ton Eglise à travers les visages lumineux des Pères d’antan et des prophètes d’aujourd’hui, à travers la participation aux sacrements, tout particulièrement à l’Eucharistie, « source et sommet de la vie ecclésiale » (cf ; Jean Paul II). 

Convertis-toi… 
Si Dieu t’appelle à la vie religieuse, lenoviciatte servira de cadre favorable pour t’aider à opérer en toi des déplacements vers un nouveau mode de vie. La vie en Christet la vie fraternelle constitueront un fourneauqui te transformera. En t’appelant à sa suite, le Christ t’interpellera sans cesse à te débarrasser de l’homme ancien5 en toi, de sa façon de voir et de vivre, pour mieux te préparer à transformer un jour le monde où tu seras invité à y prolonger la mission même du Christ  .Ainsi au moment de l’envoi, comme le prophète Isaïe priant dans le sanctuaire, tu réentendras le même appel : « Qui enverrai-je Qui donc ira pour nous ? » Et tu répondras : me voici, envoie-moi ! ». Mais tu n’entendras cet appel clairement que si tu acceptes de contempler la gloire de Dieu dans son sanctuaire et que tu te laisses purifier par la braise de l’autel, al jamra el ghafira  qui « dès lors qu’elle touche tes lèvres, ta faute est écartée, ton péché est effacé. » (cf. Is6,1-13).

Elargis l’espace de ta tente
Dans la vie cachée du noviciat, comme à Nazareth, en compagnie de la Sainte Famille, tu apprendras à être sage comme un serpent et docile comme une colombe, doux et humble de coeur  , miséricordieux  , ayant du discernement , généreux , détaché, nomade , bon et fécond , fixant le but et oeuvrant pour l’éternité . Tu apprendras à creuser profondément en toi et à t’enraciner en Lui, tel le bon grain dans la bonne terre, près des cours d’eau qui, au fil des jours, prépare son déploiement et son ouverture au monde. 
Si Dieu t’appelle et que tu choisisses librement de lui dire oui, tu accepteras avec cette même liberté d’être envoyé dans le monde pour y être lemessager de paix, l’annonciateur de la bonne nouvelle, l’artisandu Royaume. Tu seras envoyépour y être le sel de la terre , la graine de moutarde , le levain dans la pâte , tel un serviteur inutile , une petite lumière , une boule de feu, une boule d’amour , un signe visible de la beauté de Dieu présent au cœur du monde.
Ainsi tu seras appelé à devenirle corps visible du Christ, « le témoin d’une vision »  en y témoignant du trésor que tu portes quoique dans un vase d’argile. Tu oeuvreras pour le salut, la vie, la paix, la joie et pour la justice du monde…

Tu porteras fruit en son temps et jamais ton feuillage ne flétrit…
Comme ce grain devenu arbre grâce à la source d’eau vive qui coule en sève dans ses veines depuis ses racines, tu déploierastes branches qui serviront de logis aux oiseaux du ciel.  Ta présence au cœur du monde deviendra source de confort pour ceux qui t’approcheront. Ils se couvrirontde l’ombre de ton feuillage et se nourriront de tes fruits.Tes fruits auront alors le goût du miel. Arbre mûri, tu donneras la pleine mesure de toi-même, grâce au Maître jardiner qui auras pris soin de tes racines.

Tellesera ta destinée, ta missionsi tu acceptes de consacrer ta vie et la vigueur de ton jeune âge au service du Maître, Seigneur de la vie. Ayant grandi à l’ombre deses ailes, ayant bu à la source d’eau vive, ayant plongé tes racines dans la bonne terre du Seigneur, tu seras consacré et envoyé pour que le monde ait la plénitude de la vie.

Heureux seras-tu… si tu entends son appel et que tu y répondes avec Marie 
:FIAT…Amen Seigneur !
Si ton cœur entend la musique de sa voix alors
Ne crains pas…
Suis ton cœur…

 

La Sequela Christisera pour toi la voie royale, si tu acceptes de suivre le Christ pour le meilleur et pour le pire, en prenant pour cuirasse la prière de Jésus à son Père : « Père, je ne te demande de les enlever du monde, mais de les préserver du mal » Jn17,15.

Leave Comment